•  

    parrainage  

     

     

     

    L : le défi de l'annuaire des nuls

     

    Le bar ou Loup  de mer est un poisson de mer prédateur de 35 à 80cm de long, il peut atteindre 1 mètre, au corps latéralement comprimé. Sa robe est argentée, le dos gris à gris olivâtre avec des taches noires sur les jeunes sujets. Il est recouvert d'écailles larges et irisées bien adhérentes au corps.

     

    il se trouve surtout dans l'Atlantique, Lorient et la Turballe. Le bar vit en petites bandes, en pleine eau, près des fonds. Il est vorace et féroce, il se nourrit de sardines, crevettes, crabes, calmars, seiches, anchois, gobies ,c' est l'un des poisson le plus apprécié dans la cuisine française.
    Assez rare donc plutôt cher

     

    Au chalut, on prend habituellement les bars jusqu'à 40 à 50 mètres de profondeur, exceptionnellement jusqu'à 90 mètres.

        Si on le pêche autant parmi les rochers que sur les fonds sableux, notre bar n'aime guère les fonds vaseux. Il apprécie beaucoup les eaux très agitées: vagues, houles, courants. D'ailleurs, il se nourrit intensément en période de tempête. Mais il aime aussi le calme des étangs littoraux.

    recette

     

    Dos de loup en papillote

    Ingrédients Dos de loup en papillote

    • 2 dos de loup
    • 2 tomates
    • 1 courgette
    • 1 cuillère à café de purée de piment
    • huile d'olive
    • sel
    • poivre
    • Une poignée d'estragon

    Préparation Dos de loup en papillote

    Préchauffez le four à 180 °C.

    Dans la cocotte en silicone, déposez les dos de loup.

    Lavez et coupez en dés la courgette et les tomates.

    Ajoutez-les sur le poisson.

    Saupoudrez de l'estragon ciselé, salez et poivrez.

    Versez un filet d'huile d'olive et enfournez pour 20 minutes.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Pin It

    80 commentaires
  •  

    Sur les 253 unités que compte le quartier en janvier 2011, les navires pratiquant la petite pêche représentent 125 navires, suivis par les navires de pêche au large avec 73 unités et ceux de la pêche côtière 40 unités.
    La langoustine et la lotte sont leurs productions dominantes, suivies de la raie, du cabillaud, du merlan et de la sardine. Les autres chalutiers fournissent le marché en langoustines vivantes du golfe de Gascogne.

    La pêche en pays bigouden, ce sont surtout les 1 000 marins embarqués sur les bateaux du quartier, c'est la pêche au large qui compte le plus grand nombre de marins embarqués avec 428 marins, suivi par la petite pêche : 337 et 183 pour la pêche côtière ; mais en tout 3 000 emplois sont directement liés à la filière pêche : 3 criées,
    50 entreprises de mareyage, une dizaine de chantiers navals, des fabricants de
    matériel, de l'électronique, des avitailleurs, des conserveries, de l'agro-alimentaire,
    des administrations et des structures professionnelles.

     

    maintenant ma visite guidée

    le port du guilvinec

    ce qui ne sert plus à rien

     

    le port du guilvinec

    encore le rebus du port qui a pour moi un certain charme

     

    le port du guilvinec

    maintenant , les bateux eux même

     

    le port du guilvinec

    le chantier naval ou se mettent au vert les bateaux pour se refaire une toilette

     

    le port du guilvinec

     

    le port du guilvinec

    l'entrée du port

     

    le port du guilvinec

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Pin It

    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique